Lors de la Japan Expo, plus grand rassemblement français autour du jeu vidéo qui a eu lieu cette année le 7 juillet au Parc des Expositions de Paris, les auteurs de la saga Zelda en ont profité pour revenir sur 30 ans d’épopée. Ils racontent, entre autres, le succès de leur campagne de communication qui a précédé la sortie de Twilight Princess en 2006. Un sondage en ligne qui leur a permis de rester au plus près des attentes de leurs fans.

Les auteurs de Zelda reviennent sur l’histoire de la saga

Cela fait plus de 30 ans maintenant que la saga Zelda est vénérée par la communauté de gamers. 30 ans de passion, d’épopée, d’aventure et de jeu. Le 7 juillet dernier, la Japan Expo – plus grand rassemblement de gamers en france – mettait à l’affiche, lors d’une conférence la plus suivie de l’événement, le nouveau jeu de la série, Breath of Wild, sorti cette année. Les auteurs de cette saga mythique en ont profité pour revenir sur leur parcours.

Twilight Princess plus réaliste que les autres

Entre autres, ils ont raconté comment, pour la sortie de Twilight Princess en 2006 sur les consoles GameCube et Wii, ils ont décidé de se rapprocher des attentes de leurs fans. Ils ont ainsi créé un sondage en ligne afin de récolter les avis des joueurs, et se sont rendu compte que ces derniers attendaient quelque chose de plus réaliste, de plus sérieux, un peu à l’image de la dark fantasy.

Et à l’époque, rien de surprenant : c’était le temps où le film du Seigneur des Anneaux sortait au cinéma. De quoi donner envie de quelque chose de plus dark, effectivement. Autant dire que cette campagne de communication a remporté un franc succès. Découvrez cette solution ici.

La production à l’écoute des joueurs grâce à un sondage en ligne

Les réalisateurs du jeu se sont donc conformés aux attentes de leur public, développant un univers crépusculaire beaucoup plus sombre qu’à leur habitude. C’est d’ailleurs l’une des rares occasions où les producteurs se sont ouvertement pliés aux envies des joueurs.

Satoru Takizawa, directeur artistique chez Nintendo, expliquait : « Au tout début du développement de Twilight Princess on avait prévu de garder les graphismes cartoonesques. Et puis Eiji Aonuma a débarqué [en tant que producteur]et a demandé des graphismes réalistes. C’est comme ça que ça a commencé. »

Share.

About Author

Leave A Reply